Your browser does not support JavaScript!

Ce qu'il faut savoir pour emprunter en 2021

En 2019, le Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF) a demandé aux banques françaises de limiter l’endettement des emprunteurs à 33% de leurs revenus et celle de la durée des prêts à 25 ans. Résultat, après une année record dans le financement immobilier, le nombre de prêts a chuté de 18% en 2020. Les primo-accédants et les investisseurs locatifs ont été les premières victimes de cette politique restrictive.

 Le HCSF a donc décidé un allègement pour 2021 afin de faciliter l’accès au logement des ménages français. Voici les 5 points clés pour emprunter :

 1 - Taux d’endettement maximum rehaussé à 35%. C’est probablement la mesure la plus importante et permet un véritable gain en pouvoir d’achat immobilier.

2 - Taux d’intérêt au plancher. En janvier 2021 les taux sont repartis à la baisse avec des reculs sur les barèmes des banques de 0,05 à 0,10 points. Ils se situent en moyenne à 1,45% sur 25 ans, 1,15% sur 20 ans et 0,95% sur 15 ans. C’est moitié moins qu’il y a 5 ans !

3 - Un apport personnel indispensable. Il est recommandé un minimum d’apport de 10% du projet pour régler les différents frais annexes (notaire, dossier, garantie, …). Et pour un investissement locatif il est à nouveau possible de financer sans apport à 110% du projet...

4 - Durée de crédit de 25 à 27 ans. Notamment pour les acquisitions dans le neuf, un financement qui comprend une période de différé de 2 ans qui s’ajoute aux 25 ans de l’amortissement du crédit.

5 - Secteur d’activité de l’employeur. Les candidats au crédit qui évoluent dans les secteurs les plus pénalisés par la crise du Covid peuvent voir leurs dossiers écartés par les banques. Par exemple, ne pas être en situation de chômage partiel au moment de la demande de prêt. Il est parfois préférable de repousser un peu le projet.

 

CREDIT SMART - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.